Ouvrez votre agence Natilia
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

Comment choisir un terrain pour construire sa maison ?

choix terrain achat

Vous souhaitez faire construire votre habitation ? Choisir un terrain où bâtir sa maison n’est pas toujours une mince affaire. Orientation, besoin en surface, plan local d’urbaniste, viabilité… : plusieurs éléments doivent être pris en considération. Focus sur les critères à étudier avant de choisir son terrain.

 

La surface du terrain

La taille est l’un des premiers aspects à prendre en considération lorsque l’on doit choisir un terrain pour construire sa maison.

Ce dernier doit être en mesure d’accueillir la maison tout en laissant suffisamment de surface pour aménager un espace de vie qui pourra être utilisé pendant les beaux jours par exemple. Cela est d’autant plus important si vous avez des enfants ou prévoyez d’en avoir. Ils raffoleront sans aucun doute des longues sessions de jeu en extérieur.

Pensez également à la construction d’une éventuelle dépendance ou d’une piscine. Si cela fait partie de vos projets, la taille du terrain devra être adaptée.

Attention, toutefois, à ne pas choisir un terrain trop grand par rapport à vos besoins car l’entretien risque d’être fastidieux. On notera également que votre imposition sera plus importante.

Pour vous faire une idée précise de la délimitation du terrain et de sa taille, il ne faudra pas hésiter à faire borner le terrain par un expert s’il n’est pas situé dans un lotissement.

 

Vous avez un projet de construction de maison en bois et recherchez un terrain ? Contactez nos experts via notre formulaire de contact. Ils vous répondront dans un délai de 12 h.

 

La forme du terrain

Pour bénéficier de conditions de construction optimales, privilégiez les terrains avec des formes classiques et simples. Un terrain dont la forme s’approche du rectangle ou du carré fera par exemple tout à fait l’affaire pour la construction de votre maison.

En matière de relief, il est préférable de favoriser les terrains plats. Cela vous évitera d’alourdir votre budget de construction de maison avec divers travaux comme des travaux de terrassement, d’accessibilité, etc.

On notera par ailleurs que les terrains en cuvette et/ou proches d’un cours d’eau sont davantage susceptibles d’être sujets aux inondations.

  

La qualité du sol et sous-sol

Le sol et le sous-sol entrent également en ligne de compte lorsqu’il s’agit de choisir un terrain pour construire sa maison. Ils doivent doit être stables pour que les fondations de la maison puissent être posées sans aucun problème.

Côté matériaux, les sols rocheux, constitués de sable ou graviers sont à privilégier. Les sols argileux, composés de remblais ou encore ceux qui abritent des galeries, carrières enterrées ou des canalisations doivent quant à eux être évités. Ils nécessiteront sûrement des travaux de renforts coûteux.

Les sols ayant été pollués doivent aussi être considérés avec circonspection car ils représentent un risque potentiel pour votre santé.  

Selon les cas, l’intervention d’un géologue pour analyser le terrain peut s’avérer nécessaire pour éviter la prise de risque.

 

La viabilité du terrain

Raccordement à l’électricité, au réseau de gaz et à l’eau, installation de la fibre ou de l’ADSL, évacuation des eaux usées, etc. : renseignez-vous auprès des fournisseurs d’énergie, d’eau, d’accès à Internet et de la mairie afin de savoir si la zone où est implanté le terrain est bien raccordée à tout ce dont vous avez besoin.

Si ce n’est pas le cas, des travaux seront probablement nécessaires. Ces derniers seront à votre charge.

S’attarder sur la viabilité d’un terrain est surtout important si votre terrain est situé un peu à l’écart. Au sein d’un lotissement, les raccordements nécessaires sont souvent déjà prévus. 

 

Le voisinage et les alentours

Combien y a-t-il de maisons autour de votre terrain ? Sont-elles bien isolées les unes des autres ? Y a-t-il beaucoup de passage aux alentours ? D’autres maisons sont-elles susceptibles d’être construites à proximité (dans le cas d’un lotissement) ? Y a-t-il une voie de chemin de fer, un axe routier, un rond-point très fréquenté ou un couloir aérien dans les environs ? Il est important de se poser les bonnes questions avant de choisir un terrain.

N’hésitez pas également à vous renseigner au sujet des éventuels futurs projets d’aménagement ou de construction prévus par la commune dans la zone où est situé votre terrain.

Autre point important : prenez le temps de vous promener dans les alentours afin de vous faire une idée plus précise de ce qui vous attend. Pour analyser les forces et faiblesses du terrain et de son emplacement, il ne faudra pas hésiter à revenir plusieurs fois à différents moments de la semaine et de la journée. Parlez aussi aux voisins, si vous en avez la possibilité, pour en savoir davantage sur l’environnement.

 

La proximité avec les commodités et le travail

Le terrain doit, de préférence, se trouver à une distance raisonnable de commerces, écoles (si vous avez des enfants ou prévoyez d’en avoir), gare(s) et autres médecins ou centre hospitalier.

Il doit également être relativement bien desservi, que cela soit par le passage d’une route à proximité ou par des transports en commun. Il ne sera en effet pas agréable à long terme de devoir faire de longs kilomètres pour gagner un axe majeur ou marcher trop longtemps pour arriver à un arrêt de bus ou car.

 

L’orientation du terrain

Pour un ensoleillement optimal, il est recommandé d’opter pour un terrain avec une orientation sud-ouest. Cette orientation :

  • Maximise la luminosité en début et en fin de journée ;
  • Favorise les économies d’énergie.

 Tenez aussi compte des vents dominants qui peuvent apporter des nuisances sonores ou olfactives.

 

 Prendre en compte les risques naturels

Le Plan de Prévention Des Risques Naturels vous aidera à connaître les risques auxquels est potentiellement exposé votre terrain. Inondations, mouvements de terrains, incendies de forêt, avalanches, tempêtes, submersions marines, gonflements ou retraits des sols argileux, séismes, éruptions volcaniques : ces risques peuvent prendre plusieurs formes.

  

Analyser le Plan local d’urbanisme (PLU) et demander un certificat d’urbanisme

Le PLU encadre la construction et l'aménagement du territoire de la commune. Il détermine notamment les droits à construire pour chaque parcelle.

Le certificat d’urbanisme est un document qui est aussi très utile. Il indique les règles d’urbanisme à respecter pour un terrain donné. Il vous évitera d’éventuelles mauvaises surprises si vous souhaitez acheter le terrain. Il donne également des indications sur :

  • Les limitations administratives au droit de propriété comme les servitudes d'utilité publique, le droit de préemption (droit d’une personne à acheter le bien en priorité en cas de vente), l’existence d’une zone de protection dans le périmètre d'un monument historique.
  • Les taxes et participation d’urbanisme comme la taxe d’aménagement.
  • La demande du certificat d’urbanisme doit être effectuée auprès de la mairie de la commune où est implanté le bien. Vous pouvez trouver un formulaire de demande sur le site du Service Public. Cette démarche est gratuite.

 

 Bon a savoir

Natilia met à votre disposition des maisons à ossatures bois mais vous propose également d’acquérir en même temps du terrain. Cela vous facilite la tâche et vous permet de gagner du temps sur votre projet de construction de maison.

 

Pour aller plus loin :

Retour aux Actualités

4.6 / 5
279 avis clients Natilia