Ouvrez votre agence Natilia
1er réseau de constructeurs
de maisons en ossature bois
Maisons éco-respectueuses
et à haute isolation thermique
Délais de livraison
optimisés pour votre maison

Conseils pour réussir son potager

conseils pour reussir son potager maison natilia 1

Vous avez choisi une maison à ossature bois Natilia en raison de sa construction éco-respectueuse… Il est donc tout à fait logique que vous souhaitiez vous lancer dans la culture d’un potager, tout aussi respectueux de l’environnement que votre cocon. Voici les conseils essentiels pour avoir un beau potager urbain et durable, avec un minimum d’efforts et zéro pesticide !

 

  1. Réussissez votre potager : ne voyez pas trop grand !

Si vous êtes novice, commencez par un petit potager, pour ne pas vous décourager et pour apprendre petit à petit, en observant vos réussites et vos échecs. Si vous avez des problèmes de dos – ou si vous ne voulez pas en avoir ! –, optez pour le potager en carrés surélevés, en achetant ou en fabriquant des bacs potagers sur pilotis, ce qui vous permettra de jardiner sans avoir à vous baisser. En outre, un petit potager est préférable à un grand car vous pourrez le bêcher à la main et non avec un motoculteur qui a l’inconvénient de « tuer » le sol en massacrant la vie présente dans la terre (insectes, vers de terre, etc.), essentielle à la bonne croissance de vos légumes. Avec les nouveaux outils pour bêcher, ergonomiques et faciles à utiliser, vous n’aurez pas ce souci en les ôtant au fur et à mesure.

De même, si vous êtes débutant, préférez les plants aux semis, vous aurez plus de succès. Lorsque vous serez un jardinier émérite, vous pourrez semer vos graines !

 

 

  1. Potager : faites travailler la nature !

Pour réussir votre potager, le grand secret est… de ne pas trop en faire et de laisser faire vos assistants cachés, tous les nématodes, mollusques et lombrics qui labourent le sol pour vous ! Et inutile de vouloir à tout prix désherber : certaines « mauvaises herbes » sont en réalité une aubaine pour le jardinier : ainsi, le trèfle blanc apporte de l’azote, le mouron des oiseaux réduit les nitrates, l’ortie est riche en cuivre… Autant d’oligo-éléments qui vous n’aurez pas à introduire sous forme d’engrais chimiques garantissant ainsi un jardin bio ! Et puis, beaucoup d’herbes, dites mauvaises, sont délicieuses en cuisine : que diriez-vous d’une salade de feuilles de pissenlit, de fleurs de violettes et de souci ?

 

  1. Sachez marier vos légumes

Pour éviter les maladies, apprenez à associer vos légumes : ainsi, dans un même carré, plantez des carottes, du céleri, du fenouil, avec du cresson, des radis, du raifort. Dans un autre, mettez du persil et du cerfeuil avec des haricots, des pois et des fèves. Certaines fleurs protègent les légumes contre les maladies et les parasites : semez des capucines pour qu’elles abritent les pucerons qui ainsi n’iront pas sur vos légumes. Les œillets d’Inde évitent de traiter les tomates contre le mildiou. Sans traitements phytosanitaires, sans herbicides ni pesticides, vous aurez ainsi un magnifique potager !

Retour aux Actualités

4.37 / 5
237 avis clients Natilia